• Cécile Hontoy

La dépendance affective et la thérapie-coaching

J'ai cherché la meilleure définition psychologique de la dépendance affective. Je l'ai trouvée via GOOGLE, sur le site du journal des femmes. Je vous la livre sans tarder.


La dépendance affective peut être définie comme un besoin de l'affection des autres quitte à négliger sa propre personne. Elle est considérée comme un état pathologique lorsqu'elle provoque de la souffrance. La dépendance affective désigne un phénomène d'incapacité psychologique à vivre par et pour soi-même. Le journal des femmes :3 déc. 2019

Mon propos personnel est d'une part de vous faire réfléchir sur le sens de ces mots à la lumière du coaching de vie approche solution, d'autre part sur les souffrances que la dépendance affective inflige.



L a dépendance affective est considérée comme pathologique lorsqu'elle provoque de la souffrance en continu nous cite le journal des femmes.

Le coaching de vie invite à considérer la souffrance de la dépendance affective comme ils sont, sans détour.


En ce sens le coaché dira: Je souffre de son absence, il ou elle me manque, je suis encore sous le choc, je ne sais pas comment faire pour ne plus pleurer en pensant à notre séparation.


En coaching professionnel, on constatera la souffrance de la séparation. Elle est bien réelle. Mais est-elle toujours pathologique? Comme le cite le journal des femmes, il faut pour cela que la souffrance soit en continu.


Le coaching de vie est trésréaliste. Il est normal de souffrir de l'absence d'une personne lorsque nous l'aimons. Que nous avions projeté cette séparation nous-mêmes, que ce soit l'autre qui nous l'ai infligée, la séparation d'un être aimé fait mal, parfois déchire. Pour le coach en approche solutions , l'appel d'aide n'est pas nécessairement perçu comme un appel de vie ou de mort. Plutôt, comme une volonté positive d'aller de l'avant, de comprendre avec sagesse le sens de l'épreuve de vie, et la recherche d'inscrire des outils positifs pour le mieux-être. S'il en est autrement, alors nous avons un cas pathologique. Le coaching de vie ne s'occupe pas des cas pathologiques.

La dépendance affective se traduit par différents signes. Ces signes sont d'intensité variable selon les individus.

  • peur de l'abandon,

  • jalousie excessive,

  • insatisfaction chronique,

  • incapacité à prendre des décisions seul,

  • manque d'estime de soi,

  • anxiété et de dépression (surtout lors de rupture),

  • comportements compulsifs.

Il existe plusieurs exercices extraordinaires pour aider une personne souffrante de la séparation d'avec un être cher.


Écrire dans un journal au quotidien et ainsi vous vider le coeur tous les jours peut vous aider.

Vous poser de sérieuses questions comme:

- Si cette relation avait continuer qu'est-ce que je serais devenu?

- Si je n'arrive pas à vivre sans lui ou sans elle où est ce que cela pourrait me mener dans le pire des cas ?

- Dans le meilleur des cas, quand je verrai plus clair, quel serait le rêve que je voudrais réaliser pour moi-même ?


Répondez honnêtement! Soyez authentiques!

Considérez vos réponses pour vous faire aider adéquatement par un professionnel.


Cécile Hontoy, auteure, formatrice

Coach professionnelle.

Je vous reçois en ligne! 450-601-4169



14 vues0 commentaire