• Cécile Hontoy

3 ingrédients à ajouter à ta recette pour ton propre bonheur en soi durable

En cette fête de de l'Homme nouveau, je me questionne sur le cadeau à offrir à mes lecteurs, mes amis et mes clients. Je me suis réveillée ce matin inspirée.

Voici en cadeau ma propre recette de bonheur durable.


Le premier ingrédient m'a été donné par ma mère, ma science du yoga et mon baccalauréat en philosophie et lettres.

Il s'agit de ne jamais arrêter de se poser les trois questions de sagesse essentielles.


Qui suis-je ?
D'où je viens ?
Où vais-je ?

Carl G. Jung, célèbre psychanalyste, avait, dit-on, l'habitude de saluer différemment sa clientèle.


À ceux et celles qui venaient le consulter, il disait :

- Quelle chance vous avez ! Enfin vous vous posez des questions!

À ceux qui finissaient leur thérapie et dont il savait le retour peu probable, il lançait:

- Malheur à vous ! Voici que vous retournez au sommeil des bienheureux.


On pourrait croire à un marketing malfaisant. Mais il n'en était rien. Ce fameux psychologue et psychiatre, auteur et enseignant, connaissait admirablement sa propre nature humaine et donc savait que lorsque l'humain ne se pose plus de question, il devient léthargique, paresseux et prêt à accepter n'importe quoi de n'importe qui.

Nos guerres effrayantes et nos manques de solidarité envers les humains les plus démunis en sont la preuve.


Pour rester vives et vivifiantes l'indépendance de soi et l'intelligence humaine ont besoin de se poser des questions essentielles sur le monde qui les entoure et surtout sur le sens et la responsabilité de sa propre vie au sein de ce monde.


Et comme dirait un sage de ma connaissance:
Les réponses aux trois questions véritables changeront tout au long de ta vie mais celui qui se les pose avec authenticité, celui-là, ne change pas !


Le deuxième ingrédient à ma recette du Bonheur durable m'a été offert par les épreuves de ma propre vie et ma science acquise en Raja-yoga.


Le Raja -yoga se nomme aussi le yoga royal. Il s'agit du yoga de l'Esprit. Pour pratiquer ce yoga, il est nécessaire de se poser ces trois questions:


-Quelle est la croyance qui soutient ma pensée ?
-Cette croyance est-elle réaliste, utopique, non avenue, chargée d'excuses ou essentielles et favorisant en Bien et Bon et en Éthique le plus grand nombre?
- Si je me défaisais de cette croyance qu'adviendrait-il de moi, de ma propre vie?

Les questions sur les racines de nos pensées sont un ingrédient absolu pour qui veut rester libre en lui-même des chaînes familiales, sociales ou religieuses.


Et comme dirait la sagesse des anciens:


L'esprit libéré des chaînes de l'aversion, de la peur, de l'envie et de la jalousie cachées dans des croyances suspicieuses, trompeuses, déformant la réalité au profit d'un narcissisme pervers, prétentieux et enfantin, cet esprit libre enfin peut transcender ses propres limites et atteindre à sa puissance maximale lui permettant l'exploration de ces dons profonds au service des autres.

Le troisième ingrédient de mon bonheur durable est le sel de l'altruisme. Je l'ai appris au centre de ma foi chrétienne et au travers de ma vie passée à aider les autres et à répondre aux appels de détresse.

Il ne s'agit pas de pratiquer un altruisme béat et impotent se retournant le plus souvent contre soi-même. Bien plutôt cette vision juste de ce qui est à donner ou pas, ce qui est à aider ou pas. Aider ne va pas sans connaître comment bien aider et toujours en regard de l'élévation de l'autre et non son abaissement pour le seul profit de sa propre vanité.


Les questions d'importance sur le Qui suis-je, le Où vais-je et le D'où je viens, sont donc le premier ingrédient de ma recette de bonheur durable.

La recherche de la libération des croyances faussées est le deuxième ingrédient auquel j'ajoute l'altruisme et donc un certain souci de l'autre.


Cécile Hontoy, coach professionnelle

Yogui, auteure, fondatrice de école l'art de vivre Purusha

40 ans de carrière en formation humaine et en aide à la personne


Tu désirerai en connaître le mode d'emploi, inscris-toi à ma conférence en ligne du 7 janvier à 19h30.

https://www.ecolepurusha.com/events/conference-le-karate-de-lesprit-peut-il-nous-aider


34 vues0 commentaire